Membres

Titulaires

Pierre François

Ancien élève de l’ENS de Cachan et de Sciences Po, Pierre François est directeur de recherche au CNRS (Centre de sociologie des organisations). Ancien directeur du département de sociologie de Sciences Po, il a également enseigné à Polytechnique. Il est aujourd’hui doyen de l’Ecole Doctorale de Sciences Po.

voir le cv

Laurence Barry

Ancienne élève de l’Ecole polytechnique, statisticienne économiste de l’ENSAE et actuaire qualifiée, Laurence Barry est également titulaire d’un doctorat de sciences politiques. Ex-ACPR et «Chief Actuary » d’AIG Israël, elle a occupé des postes de direction dans l’actuariat et le conseil. Elle mène aujourd’hui de front des projets académiques et de conseil. Ses recherches portent sur les transformations de la rationalité moderne et plus récemment sa mutation algorithmique.

voir le cv

Membre d’honneur

Sylvestre Frezal

Ingénieur des Mines, Sylvestre Frezal est fondateur de la chaire. Ancien élève de l’Ecole polytechnique, statisticien économiste de l’ENSAE et actuaire qualifié, il a notamment été Commissaire contrôleur des assurances à l’ACPR et Directeur des risques d’assurance et financiers de Generali France. Co-titulaire de la chaire pour le cycle 2015-2018, Sylvestre a rejoint Covea en 2018.

Chercheurs associés

Cyril Benoît

Docteur en science politique, Cyril Benoît est chercheur CNRS au Centre d’études européennes et de politique comparée de Sciences Po. Ses recherches portent sur les politiques de régulation, les relations entre gouvernements et entreprises privées, et sur le rôle des représentants élus dans la gouvernance des économies capitalistes avancées. Il a été chercheur invité à l’Université de Sheffield, boursier de la Hoover Institution à l’Université Stanford, et visiting fellow à Nuffield College, Université d’Oxford.

En savoir plus

Stève Bernardin

Stève Bernardin est maître de conférences à l’Université Paris-Est (UPEM) et co-responsable de l’axe « Risques » du LATTS (UMR 8134 – CNRS-UPEM-ENPC). Ancien lauréat du programme Fulbright, il a étudié l’ingénierie et la sociologie des sciences à l’Université Harvard, avant de soutenir une thèse en science politique à l’Université Paris I Panthéon-Sorbonne. Ses travaux actuels portent sur la définition des problèmes publics liés au déploiement du véhicule « autonome » en France et aux Etats-Unis.

Olivier Borraz

Olivier Borraz est directeur de recherche au CNRS. Ses recherches portent sur la gouvernance des risques en santé environnement et plus récemment l’introduction d’instruments du risque dans la gestion publique. Il étudie par ailleurs la préparation à la gestion de crise dans les domaines du nucléaire, des pandémies et des inondations. Il a notamment publié Les politiques du risque aux Presses de Sciences Po en 2008. Il dirige depuis 2013 le Centre de Sociologie des Organisations.

En savoir plus

Julien Carenton

Julien Caranton est docteur en histoire de l’Université Grenoble Alpes et chercheur associé au LARHRA. En décembre 2017, il a soutenu une thèse intitulée Les fabriques de la « paix sociale ». Acteurs et enjeux de la régulation sociale (Grenoble, 1842-1938). Ses travaux portent sur les formes de régulation sociale au sein du monde du travail aux XIXe et XXe siècles.

En savoir plus

Arthur Charpentier

Arthur Charpentier, ENSAE, PhD en mathématiques appliquées et membre de l’Institut des Actuaires est aujourd’hui professeur à l’Université du Québec à Montréal, après avoir enseigné à l’Université de Rennes, l’ENSAE et l’École Polytechnique. Il a participé au lancement de la formation Data Science pour l’Actuariat de l’Institut des Actuaires. Il est auteur de nombreux articles académiques, tant en économie qu’en mathématiques. Ses recherches portent sur la modélisation actuarielle des risques, sur les liens entre données et modèles.

En savoir plus

Carine Ollivier

Carine Ollivier est agrégée de sciences sociales et ancienne élève du magistère d’Humanités modernes de l’ENS de Cachan. Elle est maître de conférences à l’Université de Rennes 2, membre du CIAPHS et associée du Laboratoire PRINTEMPS (CNRS/Université de Versailles Saint-Quentin) et du GIRSEF (Université Catholique de Louvain). Spécialiste de sociologie des professions et de sociologie économique, elle a notamment travaillé sur les professionnels du bâtiments (ingénieurs, économistes de la construction…) et sur les métiers de l’élevage. Elle a entre autres publié dans Sociologie du Travail et dans la Revue Française de Sociologie.

En savoir plus

Olivier Pilmis

Ancien élève de Sciences-Po et agrégé de sciences sociales, Olivier Pilmis est chargé de recherches en sociologie au CNRS. Ses recherches portent principalement sur la prévision macroéconomique, et visent notamment à étudier les conditions sociales de possibilité d’un discours sur le futur. Sa thèse de doctorat a été publiée en 2013 aux Editions Economica sous le titre L’Intermittence au travail. Une sociologie des marchés de la pige et de l’art dramatique. Il est également l’auteur d’articles dans des revues comme Sociologie du travail, la Revue française de sociologie, Sociétés contemporaines

En savoir plus

Cornelia Woll

Cornelia Woll, Directrice des études et de la scolarité de Sciences Po, est professeure titulaire de la FNSP en science politique et chercheure au Centre d’études européennes. Elle dirige actuellement le Max Planck Sciences Po Center (MaxPo) avec Olivier Godechot et a fondé et dirigé le Laboratoire interdisciplinaire d’évaluation des politiques publiques (LIEPP) avec Etienne Wasmer (2011-2014). De 2008-2012, elle a été directrice scientifique adjointe de Sciences Po.
Ses recherches portent en particulier sur les questions de réglementation économique aux Etats-Unis et au sein de l’Union européenne. Spécialiste des relations entre entreprises et gouvernments, elle vient de publier une etude comparative sur les sauvetages bancaires aux États-Unis et en Europe et s’intéresse aux conséquences et réponses politiques à la crise financière.

En savoir plus

Doctorants associés

Anne van der Graaf

Anne van der Graaf is a PhD fellow at the MaxPo Center, a cooperation between Sciences Po and the MaxPlanck Institute in Cologne, studying financial risk practices. She has a Msc in Research Sociology from the University of Edinburgh and bachelors’ in Econometrics and Sociology from the Erasmus University Rotterdam.