Conférence inaugurale 2018-2021


Mardi 15 janvier, 18h
Sciences Po, Paris
Amphithéâtre Jacques Chapsal
27 rue Saint-Guillaume – 75007 Paris

Les intervenants :
Maud Bailly
Chief Digital Officer AccorHotels,
ancienne conseillère du Premier Ministre

Gilles Babinet
Multi-entrepreneur,
Vice-président du Conseil National du Numérique

Avec la participation de :
Daniel Antoni, Directeur général de Thélem assurances
Pierre Arnal, Vice-président de Addactis Group
Bertrand Labilloy, Directeur général de CCR
Christophe Lafond, Vice-président de MGEN


La personnalisation du risque : état de l’art ou quadrature du cercle ?

Le Big Data, dit-on, va changer le monde. L’ampleur de la proposition s’accommode trop souvent de son imprécision, qui touche d’abord la notion même : en désignant simultanément la nature des données – et d’abord leur ampleur – autant que la manière de les interroger, « le big data » renvoie à des enjeux cognitifs, organisationnels et politiques qui, pour être correctement saisis, doivent être décomposés.

Les enjeux de savoir tout d’abord s’organisent autour de conflits inédits, où l’on voit des modèles explicatifs développés par l’économie ou la psychologie depuis des décennies pour rendre compte des comportements humains soudain affronter une concurrence à l’issue incertaine : seront-ils remplacés par des boites noires qui mettent à profit la physique théorique ou les mathématiques appliquées pour attribuer des scores individuels difficilement explicables ? Et quelles ressources décideront de l’issue de cet affrontement ?
Les défis organisationnels renvoient quant à eux autant à la mise en place des systèmes d’informations nécessaires à la production et à l’appariement de ces vastes jeux de données qu’aux transformations de la division du travail que leur traitement sera susceptible d’engendrer : des différents spécialistes qui tentent aujourd’hui de se présenter comme data scientists, qui s’imposera et où ? Et comment se recomposeront les chaînes de valeur où s’inscrivent les organisations qui les emploient ?

L’individualisation prédictive que promettent les modèles rattachés au big data remettent enfin en cause jusqu’au fondement même de notre pacte social, ce qui engendre en retour des restrictions d’usage inédites dont le RGPD n’est peut-être qu’une première déclinaison : où et comment se définira l’équilibre entre les potentialités techniques de sur-segmentation individualisante et la volonté politique de conserver les logiques solidaires qu’elle vient contredire ? Ou faut-il concevoir les principes normatifs d’un vivre ensemble renouvelé, qu’il ne faudrait pas défendre contre ces nouveaux outils de connaissance mais qui, au contraire, en partiraient ?


Nos intervenants :

Maud Bailly
Chief Digital Officer, AccorHotels
Membre du Comité Exécutif de AccorHotels, Maud Bailly est en charge du Digital, des SI, de la Data, des Ventes et de l’Expérience Client. Diplômée de l’Ecole Normale Supérieure, de l’Institut des Etudes Politiques de Paris et de l’Ecole Nationale d’Administration, elle a débuté sa carrière en 2007 à l’Inspection Générale des Finances. Après plusieurs missions au sein de l’IGF en France et à l’étranger, elle rejoint la SNCF pour se former aux différents métiers du terrain, avant de devenir Directrice de la Gare Montparnasse et Directrice Adjoint du produit TGV pour la zone Paris Rive Gauche. Elle devient ensuite Directrice des Trains, en charge de l’animation et de la transformation du métier des 10 000 contrôleurs et des 3 000 agents d’escale. En mai 2015, elle rejoint le Cabinet du Premier ministre Manuel Valls pour prendre à Matignon la direction du Pôle Economique, où elle s’occupe des affaires budgétaires, fiscales, industrielles, mais aussi des dossiers numériques. En plus de ses fonctions, Maud est très engagée dans le coaching et l’enseignement, en formation initiale et continue, sur les enjeux de performance et de transformation digitale des organisations.


Gilles Babinet
Multi-entrepreneur,
Vice-président du Conseil National du Numérique

Entrepreneur dès l’âge de 22 ans, fondateur de nombreuses sociétés dans des domaines aussi divers que le conseil (Absolut), le bâtiment (Escalade Industrie), la musique mobile (Musiwave), la co-creation (Eyeka), les outils décisionnels (CaptainDash)… Gilles Babinet est également membre du board de EY, de la Fondation EDF, de la grande école du numérique, de Learn Assembly. Depuis Juin 2018, Il est le vice-président du Conseil National du Numérique. Contributeur à l’Institut Montaigne, Gilles Babinet est l’auteur de plusieurs ouvrages : « Big data, penser l’homme et le monde autrement », « L’Ère Numérique, un nouvel âge de l’humanité » ; le dernier d’entre eux étant « transformation digitale, l’avènement des plateformes ». Depuis septembre 2018, il est également professeur associé de Politiques publiques et numérique à Sciences-Po.


 

Inscription à la conférence inaugurale